Autres ravageurs

En intérieur, on rencontre généralement les mêmes insectes qui posent problème sur nos plantes mais d'autres ravageurs peuvent parfois faire une intrusion dans notre jungle.

Voici donc une présentation rapide de quelques indésirables.

Les aleurodes

Les aleurodes sont de petites mouches blanches qui se cachent sous le feuillage pour se nourrir en suçant la sève des plantes. Les deux espèces les plus communes sont Trialeurodes vaporariorum (aleurode des serres) et Bemisia tabaci (aleurode du tabac).

Une nouvelle espèce inféodée aux Ficus vient d'arriver en France : Singhellia simplex.

Ces insectes sont presque totalement résistants aux traitements chimiques donc il est indispensable d’utiliser des moyens mécaniques comme les pièges englués de couleur jaune et la lutte biologique avec une micro guêpe parasitoïde (Encarsia formosa).

Les gastéropodes

Rarement rencontrés en intérieur, les escargots et les limaces peuvent toutefois faire des dégâts assez importants sur les plantes en grignotant rapidement le feuillage. Cela peut arriver quand on rentre des plantes de l’extérieur mais aussi quand on cultive des plantes en terrarium.

On reconnait la présence des gastéropodes aux trainées argentées qu’ils laissent derrière leur passage.

La lutte manuelle est très efficace en ramassant les indésirables ou en les attirant avec des rondelles de carotte disposées sur le substrat. En cas de grosse invasion, il existe maintenant des granulés non dangereux pour les animaux qui sont composés de phosphate de fer (Ferramol).

Les chenilles

Ces larves des papillons (Lépidoptères) peuvent occasionner rapidement des dégâts importants sur le feuillage des plantes même si on les rencontre rarement en intérieur.

 

La mesure la plus efficace reste le ramassage des chenilles ; parfois de nuit car de nombreuses espèces sont nocturnes. En lutte biologique, il existe un champignon (Bacillus thuringiensis) qui donne de bons résultats mais doit être appliqués avec un protocole strict.

Cicadelles / Mineuses

Ces insectes et leurs larves ne sont pas une nuisance importante en intérieur et une lutte mécanique est largement suffisante comme intervention en supprimant les insectes rencontrés ou les feuilles infestées.

Nématodes

On connait plutôt les nématodes utilisés en lutte biologique mais il existe aussi des espèces nuisibles qui s'attaquent au système racinaire des plantes tropicales en provoquant des déformations voire des sortes de galles qui peuvent conduire au dépérissement de la plante.

Ces vers microscopiques peuvent aussi se propager dans le feuillage des fougères par exemple en nécrosant les cellules avec parfois un dessin géométrique très caractéristique.

Il est compliqué d'agir sur ces minuscules organismes donc le mieux reste de supprimer les parties atteintes, voire de repartir de boutures pour des plantes attaquées au niveau du collet.