Alocasia

Capture.JPG
Capture.JPG

C’est une des plantes stars du moment ! Et on le comprend facilement car ces végétaux présentent des feuillages aux formes et aux couleurs attrayantes. Elles apportent une touche tropicale intéressante dans un intérieur avec leurs grandes feuilles aux dimensions parfois impressionnantes. Les plus petites espèces peuvent aussi s’intégrer dans un grand terrarium avec leur texture comme du velours.

Mais ces plantes peuvent se montrer délicates quand on débute dans la culture des plantes d’intérieur et parfois même frustrantes après plusieurs échecs. Mais il suffit de quelques astuces pour arriver à garder ces belles dans sa jungle !

Nom latin : Alocasia

Famille : Aracées

Origine : Asie

Lumière

C’est une plante qui demande beaucoup de lumière pour avoir une belle croissance et une pousse bien dense. Il faudra donc la placer proche d’une fenêtre avec une bonne exposition.

Alocasia clypeolata (Aracées)

Arrosage

Comme dit précédemment, cette plante déteste les excès d’eau donc il faut éviter les surarrosages en laissant sécher le dessus du substrat entre deux arrosages. Il vaudra mieux laisser la plante un peu sur le sec que de trop arroser, surtout en hiver.

Substrat

Cette plante déteste les excès d’eau donc il faut privilégier un mélange drainant comme de la tourbe additionnée de perlite ou de sable de Loire. Il est préférable d’utiliser un substrat plutôt grossier qu’un terreau trop fin qui aura tendance à se tasser.

Engrais

Les espèces à grand développement vont demander un apport d’engrais assez important pour soutenir la croissance surtout pendant la belle saison. A l’opposé, les plantes de plus petite taille se contenteront d’une fertilisation basique.

Multiplication

Elle se fait facilement en récupérant les bulbilles qu’émet la plante au niveau des racines au moment du rempotage au printemps. Il suffit de les détacher délicatement et de les rempoter dans un mélange drainant au chaud. La division est aussi possible sur une plante de belle taille si les bulbilles n’ont pas été récupérés régulièrement. Le semis peut être envisagé mais il faudra effectuer une pollinisation manuelle car elle se fait rarement spontanément. Sur de grands sujets âgés, il est aussi envisageable de faire une bouture de tête ou un marcottage aérien.

Rempotage

Les espèces à grand développement demandent un rempotage annuel pour renouveler le substrat qui se dégrade vite à cause de la croissance rapide des racines. Par contre, les autres espèces peuvent se contenter d’un rempotage tous les deux ans voire plus.

Maladies et parasites

Cette plante peut être sujet aux acariens en cas de sous arrosage ainsi qu’aux cochenilles farineuses qui peuvent se cacher dans les pousses.

Conseils de culture

Contrairement à ce que l’on lit régulièrement, ces plantes ne rentrent pas en dormance à la mauvaise saison. Mais elles sont sensibles à l’excès d’arrosage donc il faudra veiller à attendre que le dessus du substrat sèche entre deux arrosages ainsi que d’éviter de laisser de l’eau stagnante dans la soucoupe ou le cache-pot.

Niveau de difficulté

Les espèces à grand développement sont les plus faciles à cultiver donc il vaut mieux commencer par celles-ci comme Alocasia macrorrhizos, Alocasia cucullata, Alocasia zebrina ou Alocasia gageana. Les autres espèces peuvent se montrer plus délicates comme Alocasia ‘Amazonica’, Alocasia micholitziana ou Alocasia reginula. Par contre, Alocasia cuprea me parait plutôt tolérante donc c’est une bonne candidate pour débuter ce type d’espèces si on veille à éviter les excès d’eau.

Alocasia 'Amazonica' (Aracées)
press to zoom
Alocasia cuprea
press to zoom
Alocasia micholitziana
press to zoom
Alocasia maccrorhizos
press to zoom
Alocasia cucullata
press to zoom
Inflorescence
press to zoom
Alocasia 'Yucatan Princess'
press to zoom
Gravure ancienne d'Alocasia scabriuscula
press to zoom
Alocasia 'Polly' & Alocasia 'Bambino'
press to zoom
1/1

Pour voir plus de photos, il existe une galerie dédiée aux Aracées ICI.