Multiplication

Fleur de Crassula ovata

Multiplier ses plantes est l’un des meilleurs côtés de la culture des plantes d’intérieur car cela permet de partager sa passion avec d’autres personnes. C’est aussi une façon économique de trouver de nouvelles plantes en apprenant à observer la nature !

Cette étape peut parfois être délicate quand on débute, voire frustrante dans certaines situations. Mais voyons ensemble comment multiplier sa jungle simplement avec quelques règles de base et plusieurs exemples.

Conseils de base

La meilleure période de l’année pour multiplier les plantes est la belle saison (printemps/été) car les plantes ont une poussée de croissance à ce moment de l’année et il faut en profiter. En dehors de ces mois propices, la multiplication n’est pas impossible mais déconseillée car le délai sera plus long voire la reprise mauvaise.

Ensuite, le choix du substrat est important car il faut un mélange drainant pour éviter les excès d’eau. De la tourbe additionnée de sable ou de perlite est une bonne solution. Concernant l’arrosage, il faut que le substrat reste légèrement humide mais sans excès. Laisser sécher un tout petit peu la surface peut être un bon compromis pour éviter tout problème pour la plupart des plantes. La taille du pot joue aussi un rôle non négligeable. En effet, il est toujours préférable de choisir un contenant de petite taille.

Par contre, la situation est importante car elle détermine beaucoup les chances de succès. Il faut donc trouver un endroit bien lumineux avec de la chaleur.

Sauf exception comme les papyrus, je ne suis pas très fan de la multiplication dans l’eau car j’estime que le passage en terre après est aléatoire et souvent source de stress inutile pour la plante. C’est comme les hormones de bouturage, je trouve que ça n’apporte rien de plus. Mais c’est à chacun de trouver sa préférence.

Après les premiers signes de reprise comme l’apparition de nouvelles feuilles, il faudra attendre que la plante ait colonisé tout le substrat avec ses racines. Pendant cette période, il est indispensable de supprimer tout signe de floraison, voire de pincer les plantes.

Pour finir, il faudra empoter les plantes dans un pot adapté au système racinaire une fois la reprise confirmée. Pour plus de conseils concernant cette étape, il suffit d’aller sur la page « rempotage ».

Les différents types de multiplication

Différentes possibilités s’offrent à nous pour multiplier nos plantes tropicales suivant les espèces, le résultat escompté ou le matériel disponible. Voici une liste non exhaustive :

-la bouture de tête / de tige

-la bouture de feuille

-la bouture de tronçon

-le marcottage

-le semis

-la division (en cours de construction)

-les bulbilles

Les orchidées font pour beaucoup exception aux techniques ci-contre car elles nécessitent le recours à la culture in vitro en bocal stérile :

Bocal in vitro orchidées