Pachira

Capture.JPG
Capture.JPG

Son joli feuillage découpé en fait une candidate idéale pour donner un côté exotique à nos intérieurs. Et son tronc légèrement renflé lui donne un charme certain !

Une seule espèce est proposée à la vente régulièrement mais c’est une plante facile de culture si on respecte ses besoins en lumière et si on fait attention à l’arrosage.

Nom latin : Pachira aquatica

Nom commun : Châtaignier de Guyane

Famille : Malvacées

Origine : Amérique centrale et du Sud

Lumière

C’est le point primordial avec cette plante ! Elle demande vraiment beaucoup de lumière et le soleil direct est même accepté quand la plante est habituée. Donc, il faut la mettre très proche d’une fenêtre avec une bonne exposition comme ouest par exemple.

Feuilles Pachira

Arrosage

Cette plante déteste les excès d’eau donc il faudra laisser sécher le dessus du substrat entre deux arrosages. En hiver, les apports d’eau devront être plus espacés.

Substrat

Pour limiter les erreurs d’arrosage, il vaut mieux utiliser un mélange légèrement drainant comme de la tourbe additionnée d’un peu de sable ou de perlite.

Engrais

Plante peu gourmande, l’apport d’engrais ne devra pas être trop important mais juste pour soutenir la croissance pendant la belle saison.

Multiplication

La bouture de tige et/ou de tête fonctionne bien à la belle saison.

Rempotage

Comme elle déteste les excès d’eau, cette plante se plait à l’étroit donc le rempotage peut être espacé tous les 2/3 ans sans problème.

Maladies et parasites

Cette plante est surtout sensible aux acariens mais elle peut aussi avoir des cochenilles.

Conseils de culture

Il faut la tailler régulièrement pour qu’elle garde une forme harmonieuse et fasse de nouvelles pousses. La perte de quelques feuilles en fin d’hiver/début du printemps est normale et annonce la reprise de la croissance.